Compostage à domicile

Le compostage à domicile permet de réduire le volume de votre bac gris et de produire un engrais naturel, utilisable pour vos plantations.

Le SMICTOM propose deux tailles de composteurs :

  • 1100 litres : 1.10m de haut, 1m de large, octogonal, au prix de 40 euros
  • 830 litres : 83 cm de haut, 1m de large, octogonal, au prix de 35 euros

En plastique recyclé, couleur verte

Livrés en kit à domicile, les composteurs se montent et se démontent sans outil particulier. Un couvercle divisé en deux parties et une grande ouverture sur le bas facilitent le dépôt et le retrait du compost.

Utilisez le formulaire de contact pour demander votre composteur.

Consultez le guide du compostage :

PDF
Guide de compostage (1.78 Mo)

 

Réussir son compost

Quelques conseils pour utiliser au mieux mon composteur.

Dans mon composteur, JE DÉPOSE :

  • Les déchets de jardin : tontes, herbes, tailles ou arbustes broyés, feuilles mortes, fruits et légumes abîmés, déchets de potager, vieille terre,…
  • Les déchets de cuisine : épluchures, filtres à café ou à thé, marc, restes de repas, laitages, pain, croûtes de fromage, fruits et légumes abîmés,...
  • Peuvent s’ajouter fleurs et plantes d’appartement, papier blanc absorbant, cheveux, sciures, copeaux, papier journal, cendre de bois froide,...

Mais, JE NE DÉPOSE PAS :


Pierres, gravats, verre, métal, plastiques, déchets traités chimiquement, plantes malades, mauvaises herbes montées en graines, mousses, pelures d’agrumes, papiers couleur, viande ou poisson, corps gras, couches culottes, excréments ou litières d’animaux.

Plusieurs conditions sont nécessaires pour obtenir une bonne décomposition de votre compost :

  • De la chaleur : pour le développement des bactéries qui vont réaliser la dégradation de la matière organique. Pour cela, les matières doivent fermenter en présence d’eau et d’oxygène.
  • De l’air : aérez votre compost en le retournant toutes les deux ou trois semaines. Evitez de tasser les végétaux quand vous les mettez dans le composteur.
  • De l’humidité : pensez à arroser votre compost si celui-ci est trop sec. Attention, le compost doit être humide mais jamais mouillé !
  • Variez les constituants : essayez de mettre en quantité égale les produits contenant du carbone et ceux contenant de l’azote afin d'obtenir un compost de qualité. Si besoin est, ajoutez un peu de terre, de paille ou de sciure.
  • Broyez les tailles et réduisez les gros éléments.

 

Quelques petits trucs :

  • La présence de vers et de petits insectes est signe de bonne santé du compost.
  • L’apparition de moucherons ou d’insectes volants est généralement saisonnière. Afin d’éviter ce désagrément, veillez à ne pas laisser sur le dessus les fruits ou les déchets de cuisine.
  • Le compost ne doit pas présenter d’odeur désagréable : si c’est le cas c’est signe qu’il manque d’air ou qu’il a trop d’eau ! La solution est de retourner le tas, d’arrêter l’arrosage, ajouter de la sciure, de la terre ou bien de la paille (des matériaux riches en carbone).